Petit cadeau pour Aurora

Publié le par Exigeant

J'aime beaucoup le blog d'Aurora. J'aime ses mots, son regard sur la vie, sur sa vie, sur le monde. Sensations d'une Soumise Libre. Quoi de plus beau? (les majuscules sont bien sur en regard du "code" BDSM..sourire).
Nos photos, nos mots, nos réactions se croisent depuis fort longtemps. Une amie soum me confie un texte sur le respect, je le colle illico dans ma communauté préférée. Une amie me signale un an plus tard qu'il est d'elle!!!
Je débute ma série sur les modèles japonaises par Anna Fubuki, bingo, Aurora me signale en commentaire son intérêt pour cette femme, et tout en délicatesse me dit qu'il y a mieux pour la qualité des photos...avis que je partage. En juillet elle recherche l'auteur de la photo de la chaise aux liens défaits. Il s'agit d'une de mes photos préférées, lourde de rencontres et de plaisirs pour moi. Elle figure sur ma page d'accueil. Et il y a plein d'anecdotes de ce genre.
En écrivant mon texte sur la banlieue dimanche, j'avais en tête ses mots sur Pasolini.

Alors aujourd'hui, j'ai envie de lui offrir des mots scandés, des mots chantés, lourds de symboles et d'histoire. Mots qui résonnent encore en nous. Des mots internationaux de lutte et d'espoir.




Bandiera Rossa

Avanti o popolo. alla riscossa
Bandiera rossa (bis)
Avanti o popolo, alla riscossa
Bandiera rossa trionfera.
Bandiera rossa deve trionfa (ter)
Evviva il communismo e la libertà.

Dans les usines et sous la terre
Sont ceux qui peinent et qui espèrent.
Allons, c’est l’heure, à la rescousse.
Notre bannière triomphera.

Bannière rouge. tu triompheras (ter)
Et le socialisme nous libérera.

Non più nemici. non più frontiere,
Son i confini rosse bandiera.
O proletari, alla riscossa
Bandiera rossa trionfera
Bandiera rossa deve trionfa (ter)
Evviva il communismo e la libertà.

 



Autre chant dont les souvenirs me font encore, aujourd'hui, frissonner.


Bella ciao

Una mattina mi son svegliata
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Una mattina mi son svegliata
Eo ho trovato l'invasor

O partigiano porta mi via
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
O partigiano porta mi via
Che mi sento di morir

E se io muoio da partigiano
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
E se io muoio da partigiano
Tu mi devi seppellir

Mi seppellirai lassu in montagna
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Mi seppellirai lassu in montagna
Sotto l'ombra di un bel fior

Cosi le genti che passeranno
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Cosi le genti che passeranno
Mi diranno che bel fior

E questo é il fiore del partigiano
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
E questo é il fiore del partigiano
Morto per la libertà.


Clin d'oeil aussi à Marden. Sans lui, elle ne serait pas complètement elle. Peu de gens comprennent ce qu'un vrai Dom apporte en D/S. Il s'agit d'une plénitude, d'une libération au sens humain, humaniste, du terme. Il lui a offert le moyen, les moyens, de se réaliser complètement en tant que Femme. De vivre en toute liberté ses envies, ses désirs, ses peurs. Les mots d'Aurora résonnent en nous parce que ce sont des mots d'amour.


J'ai retrouvé les paroles de ces chants sur un site de chants révolutionnaires.


Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Exigeant 09/11/2005 00:16

Espoir rythmant le passé et porteur d'avenir. Je ne peux pas concevoir que ces formidables énergies, ces élans profonds, ne puissent pas un jour rendre ce bonheur dont ils sont le vecteur.

AURORA 08/11/2005 20:06

Comment pourrais-je n'être point émue à rencontrer sur votre page ces chansons libres dans cette langue qui a bercé toute ma jeunesse?
Sont-elles vestiges d'un passé révolu ou bien pierres angulaires d'un espoir toujours à venir?
Je ne sais.
Toujours est-il que je vous dis infiniment merci.


AURORA (et MARDEN qui, bien que non-italien, les connaît aussi )