Au bout de la nuit...

Publié le par Exigeant



J'aime à penser qu'il existe toujours au bout de la nuit, une main tendue, une lueur d'espoir...

Je suis imprégné de tous vos mots. Vos mots de bonheur, vos mots de doute, vos mots d'espoir. Vos mots désespérés.

Bien souvent je n'ai envie que d'être cette luciole derrière les épines de nos vies.

Mes bonheurs ne peuvent être complets si je vous laisse en chemin. Et vos plaisirs me rendent beaucoup plus heureux que vous ne l'imaginerez jamais.
photo de Maria Kikot




Publié dans Exigeant

Commenter cet article

morganedesfees 21/12/2005

merci de ces mots petite lumiere . mais nous aussi ou plutot moi aussi je suis heureuse de ta lumiere et de ton bonheur et ne peux etre pleinement heureuse quand tu ne l'ai pas na !!!

cats 22/12/2005

Et un sourire [Paul Eluard] "La nuit n'est jamais complète Il y a toujours puisque je le dis Puisque je l'affirme Au bout du chagrin une fenêtre ouverte Une fenêtre éclairée Il y a toujours un rêve qui veille Désir à combler faim à satisfaire Un coeur généreux Une main tendue une main ouverte Des yeux attentifs Une vie à se partager."
Un sourire et ce beau texte à partager ...

carambo 23/12/2005

"Ce n'est pas la raison qui nous fournit une direction, c'est la sensibilité" (Maurice Barrès).
Pour vous remercier de vos jolis mots.
Bonnes fêtes avec ceux que vous aimez.

Fugitive 25/12/2005

Je ne sais trop où poser mes mots....Non point que votre imagerie me choque, loin de là ! Je la trouve magnifique.Mais je ne m'y reconnais plus.Comme je ne me reconnaissais pas en Aurora sans, pour autant,  ne pas apprécier sa prose et sa véracité et son talent. Et adorer cette forme d'amour étrangère.Alors c'est ici que je veux vous dire ma reconnaissance pour votre indulgence envers des écrits qui sont torturés, morbides et tout sauf optimistes comme vous l'êtes.Mais si ! Vous l'êtes !  Sinon, vous ne glorifiriez point les corps comme vous le faites !Certes, vous êtes moins éthéré que je ne ne le suis devenue.Mais tout ceci est question de circonstances.La sensualité extrême a été une part de ma vie. J'ai vécu des relations qui n'étaient que ça et ne les regrette pas une seconde...Puis il y eut l'illumination pour un ange fait de tout sauf de chair.On s'y fait, voyez-vous, malgré notre passé de luxure assumée et révérée...Et on accepte d'abandonner ce genre de sensations pour d'autres... parce que c'est la seule chose à faire quand on trouve l'âme-soeur....Même si on adorerait n'être pas la Madame de Nerval ou la Colette de Chéri.Si cela ne se peut, on prend ce qui compte ! et c'est bien là qu'on découvre la valeur du sacrifice et du don de soi.... par amour... par amour agapè !Merci pour ce que vous écrivez.C'est une jouissance très particulière.